Lycée Léonard de Vinci - Amboise

disciplines

Terminale S - Enseignement spécifique (tronc commun)

Vous êtes ici : Disciplines > Sciences physiques et chimiques > Terminale S - Enseignement spécifique (tronc commun)

Observer : ondes et matière

 

Les ondes et les particules sont supports d’informations.

Comment les détecte-t-on ? Quelles sont les caractéristiques et les propriétés des ondes ?

Comment réaliser et exploiter des spectres pour identifier des atomes et des molécules ?

 

Ondes et particules

Des sources « froides » (rayonnement cosmologique, nuages interstellaires, corps solides, etc.) aux plus « chaudes » (étoiles et sources associées), en passant par les sources composites comme les galaxies, l’Univers est empli d’émetteurs électromagnétiques sur tout le spectre, qui interagissent avec l’atmosphère terrestre. Cette interaction, qui dépend du domaine spectral considéré, conditionne la nature de l’instrument d’observation, son support technologique et son altitude (du sol à l’extérieur de l’atmosphère).

L’Homme sait également fabriquer des sources de rayonnement sur l’ensemble du spectre, dans le visible, mais aussi dans les domaines radio, infrarouge et ultraviolet notamment.

Les photons associés aux ondes électromagnétiques, les particules élémentaires (électrons, protons, neutrinos, etc.), ou composites (noyaux, atomes, molécules) sont, à côté des ondes électromagnétiques et mécaniques, des supports précieux d’information.

 

Caractéristiques et propriétés des ondes

Il s’agit de savoir décrire les ondes, définir et utiliser les grandeurs physiques associées. La diffraction d’ondes dans tous les domaines du spectre est soulignée, en particulier dans ses conséquences sur l’observation.

 

Analyse spectrale

La spectroscopie est un moyen privilégié d’étude des propriétés physicochimiques (température, composition) des sources de rayonnement, des objets astronomiques aux sources colorées fabriquées par l’Homme.

Elle est également un instrument irremplaçable d’analyse des espèces chimiques d’origine variée, notamment issues du domaine du vivant, qu’il s’agisse des spectres UV-visible, IR ou RMN. C’est principalement cet aspect qui donnera lieu à l’enseignement de terminale.

 

 

Comprendre : lois et modèles

 

Comment exploite-t-on des phénomènes périodiques pour accéder à la mesure du temps ? En quoi le concept de temps joue-t-il un rôle essentiel dans la relativité ? Quels paramètres influencent l’évolution chimique ? Comment la structure des molécules permet-elle d'interpréter leurs propriétés ? Comment les réactions en chimie organique et celles par échange de proton participent-elles de la transformation de la matière ? Comment s’effectuent les transferts d’énergie à différentes échelles ? Comment se manifeste la réalité quantique, notamment pour la lumière ?


Temps, mouvement et évolution

Le temps et sa mesure, la définition et l’évolution de son unité, reposent sur l’étude et l’exploitation de phénomènes périodiques.

L’histoire de cette mesure, qui peut remonter aux procédés ancestraux (gnomonique), fournit la matière à l’étude documentaire d’une recherche de progrès tendue par le souci toujours plus grand de la précision, de la stabilité et de l’universalité (rotation et révolution terrestres, oscillateurs mécaniques et électriques, horloges atomiques).

 

Structure et transformation de la matière

Le programme de la classe terminale consacre ce thème à l’évolution de la matière au travers des réactions chimiques, en partant des représentations. Ceci pourra être l’occasion de mentionner l’importance des conformations et configurations dans le milieu biologique.

 

Énergie, matière et rayonnement

Ce thème porte pour l’essentiel sur le rapport entre énergie et matière, avec un éclairage particulier porté au rayonnement, comme porte d’entrée sur le comportement quantique du réel.

L’étude documentaire doit permettre de saisir le changement des ordres de grandeur lors du passage du macroscopique au microscopique, notamment sur le plan du dénombrement (constante d’Avogadro) ou de la taille des objets. Cette étude doit aussi mettre en évidence l’aspect nécessairement statistique de notre connaissance des systèmes formés d’un grand nombre d’entités microscopiques.

 

 

Agir : les défis du XXIème siècle

 

En quoi la science permet-elle de répondre aux défis rencontrés par l’Homme dans sa volonté de développement tout en préservant la planète ?


L’histoire des sociétés montre que la science a acquis « droit de cité » lorsqu’elle a donné aux faits techniques établis de façon empirique une base conceptuelle Universelle permettant de les comprendre, d’en formaliser la théorie pour la réinvestir de façon efficiente.

Si l’on excepte un changement radical des modes de vie, l’activité scientifique et ses applications technologiques s’avèrent être des réponses crédibles aux défis posés à l’Homme, en particulier ceux retenus pour la terminale S : économiser les ressources et respecter l’environnement, synthétiser des molécules et fabriquer de nouveaux matériaux, transmettre et stocker l’information, qui prolongent et étendent ceux de la première S.

Le thème « Créer et innover » est un espace de liberté pour le professeur, qui peut choisir un ou deux sujet(s) d’étude en raison de l’intérêt que ses élèves et lui-même y trouvent, des ressources locales, de l’actualité scientifique, de l’opportunité de découvrir certains métiers de la recherche ou de la possibilité de participer à des actions de promotion de la culture scientifique et technique.

Ainsi, la partie « Agir : défis du XXIème siècle » conduit l’élève à percevoir les tendances actuelles de la recherche et du progrès scientifique.

Notre actu

11 juin 2021

ASPECT DU MURALISME CONTEMPORAIN

Aspect du murailsme contemporain latino-américain
Lire la suite {+}

09 juin 2021

Option Histoire de l'ART (HIDA)

Lire la suite {+}

09 juin 2021

Option Langues et Cultures de l'Antiquité (LCA)

Lire la suite {+}

plus d'actus