Lycée Léonard de Vinci - Amboise

disciplines

Sigaud de Lafond

Vous êtes ici : Disciplines > Sciences physiques et chimiques > Histoire des Sciences > Sigaud de Lafond

Quand l'histoire croise la science, qu'est-ce que cela peut bien donner ? De l'histoire des sciences, pardi !

Et le résultat n'est pas si rébarbatif qu'il y paraît. L'idée est simple : plutôt que de chercher à apprendre des acquis, il s'agit de comprendre comment nous sommes arrivés à ces acquis, les tâtonnements étant souvent plus instructifs que les résultats obtenus.

 

Pendant de longs siècles, notre conception du monde est restée dogmatique : comprenons par là que le recours à l'expérience en tant qu'ultime verdict n'était pas accepté couramment. Il a fallu des Giordano Bruno, et d'autres Galilée, pour prendre conscience que les vérités qui s'imposent à tous docilement Une leçon pour un esprit critique scientifique qui s'exerce librement. Beaucoup d'évidences admises aujourd'hui ne l'étaient pas il y a encore quelques dizaines d'années, et il faut apprendre humblement des questionnements qui ont interrogé de véritables révolutionnaires.

 

Joseph Aignan de Sigaud de la Fond (1730-1810) était de ceux-là, de ceux qui se livrent à l'expérience, le plus souvent possible de façon spectaculaire et choquante, pour essayer de faire avancer notre compréhension du monde qui nous entoure. De ceux qui consacrent une vie à la compréhension des phénomènes, à leur illustration et à leur explication au plus grand nombre. Nous devons beaucoup à ces initiateurs, à ces Lumières.

 

Le travail mené par des collègues enseignants1 de l'académie, chercheurs associés à l'IREM d'Orléans, débouche aujourd'hui sur une exposition à la Médiathèque de Bourges, du 10 février au 02 avril prochain, sur le parcours de ce physicien remarquable.

La trame en est la présentation de la superbe collection d'instruments du lycée Alain-Fournier (Bourges), lycée dont Sigaud de la Fond a été le premier proviseur. Le lycée dispose aujourd'hui d'un musée comportant une partie des instruments composant l'impressionnant cabinet du maître de physique expérimentale, classés aux Monuments Historiques.

L'exposition présente les instruments, propose des démonstrations appuyées de maquettes et des activités scolaires en lien avec les questionnements actuels. Un catalogue de la collection a été réalisé.

 

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site.

 

Le double-cône sur plan incliné...

Lâché du bas, il remonte la pente !!

La vis d'Archimède, toujours utilisée aujourd'hui.

Une bille placée en bas se retrouve vite en haut à coup de manivelle...

La triple gouttière : lâchée du haut, trois billes arrivent en bas... mais laquelle y est la plus prompte ? Sûrement pas celle que l'on croit...

La bouteille de Leyde, l'ancêtre du condensateur.

Sa forme de bouteille s'explique par la croyance en un "fluide" électrique.

On l'utilisait, une fois chargée, pour des expériences spectaculaires...

 

L'oeil artificiel

Le pyromètre à cadran

La tige métallique horizontale était chauffée et on pouvait ainsi en mesurer la dilatation par lecture sur le cadran...

 

Plus de photos sur le site.

 

1 : Sébastien Bourdreux (professeur agrégé au Lycée Vinci, Amboise), Jacques Cattelin (professeur agrégé au Collège Rabelais, Tours) et Christelle Langrand (professeur agrégé au Lycée Marguerite de Navarre, Bourges).

 

Référencement

Notre actu

11 juin 2021

ASPECT DU MURALISME CONTEMPORAIN

Aspect du murailsme contemporain latino-américain
Lire la suite {+}

09 juin 2021

Option Histoire de l'ART (HIDA)

Lire la suite {+}

09 juin 2021

Option Langues et Cultures de l'Antiquité (LCA)

Lire la suite {+}

plus d'actus